4.4. Bonnes pratiques d’affaires

Faites parler vos états financiers

Comment estimez-vous vos travaux en cours ?
Afin d’avoir de bons états financiers, il est important d’évaluer de façon précise les travaux en cours à la fin de chaque mois.  Ce qui, la plupart du temps, se fait de façon approximative.  SIGM évalue au fur et à mesure vos travaux en cours avec vos données réelles.  Vous pouvez donc avoir une totale confiance en vos états financiers, qui sont ainsi d’une très grande précision.

Êtes-vous en mesure de savoir combien vaut votre inventaire ?
L’évaluation de la variation d’inventaire est primordiale pour générer des états financiers justes et fiables.  La valeur proprement dite de votre inventaire dépend de la précision de vos quantités en inventaire qui fluctuent grandement, dû aux mouvements déclenchés par la production et la distribution.  SIGM enregistre ces mouvements, que vous pouvez visualiser de façon détaillée à n’importe quel moment, en plus de valider l’exactitude de la valeur de votre inventaire.  Vos états financiers n’en sont que plus précis.

Vos états financiers sont-ils faits en fonction du coût des marchandises vendues (CMV) ?
SIGM génère et fournit toutes les écritures comptables lorsque vous utilisez la méthode du coût des marchandises vendues (CMV) plutôt que la méthode des variations d’inventaire.  Vos états financiers atteignent un niveau de précision supérieur, reflétant avec plus d’exactitude votre rentabilité.  Vous êtes ainsi en mesure de comprendre et d’interpréter les raisons qui ont mené à cette rentabilité.

Maîtrisez votre coût de revient

Votre coût de revient est-il exact ?
Le module SIGM-Gestion de projets est un outil exceptionnel qui génère automatiquement des états financiers estimés et réels pour chaque produit. Même les imputations comptables (overhead) y sont prises en compte. Vous êtes en mesure de connaître exactement votre coût de revient pour chaque projet (job). Ainsi, vous pouvez évaluer quels sont les produits qui vous rapportent le plus.

Comment analysez-vous votre productivité ?
Les rapports d’analyse de productivité cumulent les temps estimé et réel de vos activités par ligne de produits. Il vous est ainsi très facile d’identifier les lignes de produits et les opérations improductives qui doivent être prises en considération. Vous êtes plus productif et donc plus compétitif.

N.B. Même les travaux indirects doivent être productifs…

Vos employés sont-ils efficaces ?
Le module SIGM-Efficacité mesure systématiquement toutes les opérations que font vos employés. Ce module vous permet de prendre connaissance des lacunes relatives au travail de ceux-ci. Vous pouvez ainsi constater rapidement d’où proviennent les pertes de temps qui nuisent à votre efficacité.

N’hésitez pas à personnaliser votre logiciel de gestion

De nos jours, les systèmes informatiques font partie intégrante des opérations quotidiennes. La plupart des employés de bureau d’une PME passent leurs journées devant un écran d’ordinateur.  Ce travail est-il vraiment productif ?  Donne-t-il de la valeur à votre produit et à votre client ?

Pour vous démarquer, vous devez nécessairement faire mieux et à moindre coût que vos compétiteurs.  La possibilité d’avoir un logiciel plus efficace et mieux adapté à vos besoins devient alors vite une arme redoutable qui vous permettrait d’obtenir cet avantage concurrentiel.  Mais attention, un tel investissement ne doit pas se faire à n’importe quel prix :

Choisissez un logiciel générique personnalisable plutôt qu’un produit sur mesure ou sans possibilité de personnalisation.
De nos jours, l’informatique change beaucoup trop rapidement pour que vous ayez à votre charge financière le développement complet de votre application.  Vous risquez de payer très cher la maintenance d’un tel système.  À l’inverse, un logiciel générique qui n’offre aucune possibilité de personnalisation ne vous mènera nulle part.  Alors comment vous distinguer des autres si vous utilisez les mêmes outils qu’eux, sans possibilité de les personnaliser ?

Même la plus petite des entreprises y trouve son compte en investissant dans son logiciel.
Croyez-vous vraiment ne pas pouvoir investir en informatique et devenir le leader de votre secteur ?  Soyons sérieux !  L’inertie est votre pire ennemi.  Les entreprises qui dégagent des marges de profits intéressantes n’y arrivent que parce qu’elles ont investi, année après année, dans l’optimisation des tâches de soutien.  Elles font les mêmes tâches que vous, mais beaucoup plus efficacement.  Elles investissent de 1 à 2% de leur chiffre d’affaires en informatique.  Souvenez-vous qu’un employé qui manipule Excel engendre un coût récurrent contrairement au coût de la personnalisation d’une fonction automatisée dans un logiciel.

Avant toute chose : calculez votre retour sur investissement.
Dans un développement logiciel, les dépassements de coûts et d’échéanciers sont monnaie courante.  Calculez le retour sur investissement (RSI) de la fonctionnalité que vous voulez développer et comparez-la au coût de développement.  Si votre RSI se fait en moins d’un an, n’hésitez pas !  Cette simple décision d’affaires vous rapportera gros dans les années à venir !